Chemins de Carême – semaine 5

Semaine après semaine de Carême, cheminons dans les pas de saint Joseph pour apprendre de lui les bons réflexes spirituels dans la vie quotidienne.

Un commentaire sur “Chemins de Carême – semaine 5

Ajouter un commentaire

  1. Saint Joseph, sans doute, n’avez-vous pas entendu Jésus proclamer qu’il fallait que le grain meure pour porter du fruit. Non, mais la loi du grain de blé, vous l’avez vécue, votre vie durant. Vous n’avez pas cherché à retenir Marie qui avait largement dit oui à son Dieu. Votre amour s’est dépouillé de lui-même pour prendre la taille de l’infini respect des projets de Dieu. Vous n’avez pas abandonné Marie, après que Siméon lui ait fait entrevoir « le glaive de douleur » de sa vie. Votre amour s’est promis d’être là, tendresse de vigilance, pour l’accompagner tout au long de son chemin de croix. Vous n’avez pas laissé le doute et la rancoeur lourdement vous appesantir, après que Jésus ait manifesté qu’il « se devait aux affaires de son Père ». Votre amour s’est effacé pour laisser toute la place au Père du Ciel.
    Seigneur Dieu, même si certaines personnalités nous fascinent, nous pouvons aussi reconnaître la beauté de saint Joseph. Á son pesant d’amour. Avec vous, avec Marie et Jésus, nous l’admirons et nous croyons que vous lui avez réservé une place de choix, dans la communion des saints.
    Seigneur Dieu, par l’intercession de saint Joseph, apprenez-nous, s’il vous plaît, à « laisser des espaces de communion » (Tagore), entre nous. Pour que jamais personne ne se sente dominé, étouffé, emprisonné, mais que chacun devienne toujours plus vivant, en aimant. Seigneur Dieu, vous nous laissez libres jusqu’à permettre que nous nous trompions de bonheur et que, champions d’ingratitude, nous nous retournions contre vous… Accordez-nous, s’il vous plaît, par l’intercession de saint Joseph, de nous décentrer de nous, pour aimer dans le respect, dans l’harmonie, dans la liberté. Seigneur Dieu, vous qui avez conduit, jour après jour, votre peuple au désert, donnez-nous, s’il vous plaît, de vous regarder, de vous faire confiance, de vous aimer… Ainsi, nous pourrons accepter la loi du grain de blé. Et en vivre, dans le soleil de votre amour, pour votre plus grande gloire.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :