ART & FOI – Jeudi saint

Art & Foi –

Jeudi saint

Loin des cris, loin de la foule, loin de l’agitation, loin des acclamations, loin de l’ambiance du dimanche des Rameaux, le soir du Jeudi saint nous convie à l’intime et à l’intimité, aux confidences et aux plus belles paroles d’adieu.

Souvent, le Jeudi saint évoque en nous soit la dernière Cène ou  la première Eucharistie soit  le lavement des pieds, … Et nombre d’artistes se sont appliqués à représenter ces extraits de scènes en peignant le lavement des pieds ou la dernière Cène, ou, … La sculpture en papier mâché de Xavier Dijon, elle, évoque à la fois le lavement des pieds, la première Eucharistie et les plus belles paroles d’à-Dieu.

Église du Saint-Sacrement* La Viale Europe * Bruxelles © Xavier Dijon

J’y vois d’abord comme un ‘arbre de Jessé’ où Jésus au lieu d’en être la fleur finale est lové dans la souche avec laquelle il ne fait qu’un, « lui, le Fils unique, qui est Dieu, lui qui est dans le sein du Père »[1]. Les racines sont sous lui, c’est le Père qui l’a envoyé, mais c’est une même sève qui coule en elles, en lui, dans les sarments et les grappes.

Jésus au moment précis où « ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu’au bout, … se leva de table, déposa son vêtement, et prit un linge qu’il se noua à la ceinture »[2]« Lui qui de condition divine, ne retint pas jalousement le rang qui l’égalait à Dieu »[3] prit la place du serviteur en se mettant à laver les pieds de ses disciples. Le voilà à genoux devant ses frères.

Pas de préséance dans cet exemple. Pierre, non identifié dans la sculpture, n’est pas le premier à qui Jésus lave les pieds et d’après l’Évangile, il attend que Jésus arrive à lui pour contester ce geste fort, trop fort à ses yeux ; ici, ils sont tous inclinés l’un devant l’autre, pour transmettre ce geste reçu, excepté Judas, …

Pour Jésus, l’amour aime tout le monde, autant les disciples qui présentent leurs pieds sans broncher, que Pierre qui interroge ou Judas qui ne va pas tarder à livrer Jésus.  « L’amour prend patience, l’amour rend service »[4].

Jésus lave les pieds de chacun de ses disciples : comprenons-nous ce qu’Il vient de faire ? « Vous devez vous laver les pieds les uns aux autres »[5], et alors vous serez heureux ! Voilà comment Jésus commente son geste. D’après l’artiste les disciples eux, ont compris. Car, déjà, ils se lavent mutuellement les pieds. Aussi nous pouvons dire d’eux :  « c’est à l’amour que vous avez les uns pour les autres que l’on reconnaît que vous êtes les disciples de Jésus »[6]

Même Judas a eu le temps de recevoir et de transmettre ce geste du lavement des pieds. Et pourtant, « il sort dans la nuit, il fait noir »…  chaos de hurlements sauvages, deux bêtes sont tapies au fond de l’abîme,  aux pieds de la sculpture. Judas, « le péché est accroupi à ta porte. Il est à l’affût, mais tu dois le dominer »[7], tu peux encore changer d’avis…

Jésus serviteur est là présent au milieu des ténèbres. Il peut nous dire : en vous lavant les pieds, « je suis la Lumière du monde »[8]… Oui, « la lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas arrêtée »[9]. Jésus à genoux donne l’impulsion première, fait éclater cette étincelle d’amour qui prendra feu dans ses disciples : « je suis venu allumer un feu sur la terre »[10].

Jésus est lui-même la sève de la vigne, lui qui irrigue déjà de son amour les disciples ; il est « la vraie vigne »[11], lui qui porte déjà d’énormes grappes de raisin : vingt et une, soit trois fois sept, le chiffre parfait… Mais n’est-il pas « parfait comme le Père est parfait »[12] celui qui atteint le but pour lequel le Père l’a envoyé : témoigner de son amour passionné pour nous, pour vous, pour toi, pour chacun de nous, pour moi…

Jésus qui livrera son corps et versera son sang pour nous, comme nous le rappelle le prêtre élevant la coupe. Le prêtre, dernière fleur de cet arbre de Jésus, élève la coupe qui est le sommet de la vigne et contient le vin, fruit de la vigne et du travail des hommes. Il  redit les paroles laissées par le Maître et Seigneur : buvez en tous, car ceci est mon sang, le sang de l’Alliance nouvelle et éternelle… L’Alliance rappelée avec l’arc en ciel que quatre anges terminent de peindre… bientôt, sur la Croix, tout sera accompli et l’Alliance sera totale…

Service liturgie
Vicariat du Brabant wallon

Pour poursuivre la médiation : soit le texte suivant  ; soit l’hymne ci-dessous :

La vigne

« Mon  Bien-Aimé possédait une vigne »
dit le prophète (Is 5, 1)

Or la Vigne est le Bien-Aimé même.

 Descendu,
par la trahison d’un disciple,
dans l’obscur resserrement de la Passion,
de son humilité monte,
pieds à pieds,
la grâce de la sève
jusqu’à la coupe de lumière.

Nouvelle autant qu’éternelle,
l’alliance surprend même les anges.

 Église en sarments
portant les grappes d’un vin nouveau,
sang du Christ
répandu pour la multitude.

Jésus, le Bien-Aimé,
fais-nous demeurer en toi
puisque tu nous dis,
au soir du Jeudi-saint :

« Je suis la vraie vigne » (Jn 15,1). 

En anglais:

 « I am the real vine ».

X. Dijon

L’hymne :

Que Dieu vous prenne au goût du partage

Que Dieu vous prenne au goût du partage
Et de l’humble service :
Vous transmettrez sans alliage
Sa justice !
Ne perdons pas ce jour,
La voie juste est celle de l’amour.
Que Dieu vous prenne au goût de le vivre
Dans un humble silence :
Il saura bien vous redire
sa présence !
Que Dieu vous prenne au goût de son œuvre
Dans une humble patience :
Il changera votre épreuve
en louange !
Et qu’il vous prenne au goût de la fête
Dans les jeux de sa grâce :
Vous prouverez que vous êtes
de sa race !

CFC (s. Marie-Pierre)
©CNPL
GA 1976


[1][1] Jn 1,18.

[2] Jn 13,1.4.

[3] Phil 2,6.

[4] 1 Co 13,4.

[5] Jn 13,14.

[6] Jn 13,35.

[7] Gn 4,7.

[8] Jn 8,12.

[9] Jn 1,5.

[10] Lc 12, 49.

[11] Jn 15,1.

[12] Mt 5,48.

Un commentaire sur “ART & FOI – Jeudi saint

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :