Ascension et Pentecôte – deux points culminants du Temps pascal

Nous nous acheminons vers la fin du Temps pascal qui culminera dans deux solennités : celle de l’Ascension de Jésus au ciel et celle du don de l’Esprit-Saint, 50 jours après le dimanche de Pâques. Ces deux fêtes marquent la fin d’une étape unique dans l’histoire du salut : celle de la présence corporelle du Ressuscité aux côtés des disciples.

Dans sa pédagogie, le Seigneur s’est montré à ses apôtres avec son corps ressuscité, marqué des traces de sa Passion, mais déjà transfiguré. Il a mangé avec eux (« Au cours d’un repas qu’il prenait avec eux » nous disent Ac 1,4), il leur a donné à manger (Jn 21,13-14) pour leur prouver que c’était bien lui : « C’est à eux qu’il s’est présenté vivant après sa Passion ; il leur en a donné bien des preuves, puisque, pendant quarante jours, il leur est apparu et leur a parlé du royaume de Dieu. » (Ac 1,3)
Ces premiers disciples ont bénéficié de cette présence surprenante qui les a préparés à assumer la séparation corporelle d’avec leur maître et Seigneur. Le récit des disciples d’Emmaüs paraît alors comme une image, une prophétie, de ce qui advient à l’Ascension : Jésus « disparaît à leurs regards », définitivement cette fois-ci (Lc 24,31, cf. Ac 1,9). Ils ne le verront plus de leurs yeux de chair. Une autre présence leur est alors promise, celle de l’Esprit Saint envoyé par Jésus d’auprès du Père (Jn 15,26 ; Ac 1,5.8).

Entre le départ de Jésus et le don de cet Esprit qui accompagnera désormais les disciples, 9 jours s’écoulent, où traditionnellement l’Église se met en prière assidue, à l’image du commandement de Jésus : « Il leur donna l’ordre de ne pas quitter Jérusalem, mais d’y attendre que s’accomplisse la promesse du Père » (Ac 1,4), ce qu’ils firent : « Tous, d’un même cœur, étaient assidus à la prière, avec des femmes, avec Marie la mère de Jésus, et avec ses frères. » (Ac 1, 14)

Le don de l’Esprit se passe au présent : la première Pentecôte décrite dans les Actes des Apôtres (Ac 2,1-13) se répète chaque fois que nous demandons dans la prière à l’Esprit Saint de venir nous fortifier, agir dans nos vies, dans nos cœurs. Fêter la Pentecôte c’est commémorer l’événement de la première descente de l’Esprit sur les disciples réunis en prière, mais c’est aussi faire mémoire de toutes les pentecôtes personnelles et c’est, surtout, revivre encore ce don d’Esprit dont nous avons sans cesse besoin pour suivre Jésus dans notre vie et vivre en communion avec le Père.


Voici quelques pistes pour approfondir le sens de ces fêtes liturgiques et les vivre dans une disposition de prière :

Photo en provenance de Pixabay

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :