« Marathon de prière » du mois de mai – cinquième semaine

Prier Marie au cœur de la ville de Nivelles,
c’est se savoir attendu par une Mère qui nous connait si bien
et qui porte vraiment toutes nos intentions.

Dans leur dernier communiqué, les évêques nous invitent à prendre part au « marathon de prière » qui a commencé le 1er mai à l’initiative du Pape. Durant ce mois traditionnellement consacré à la Vierge Marie, il nous exhorte à prier assidument le chapelet pour demander la fin de la pandémie et le retour à une vie sociale et professionnelle normale. Ce marathon implique tous les sanctuaires du monde et a pour thématique « L’Église priait Dieu avec insistance » (Ac 12,5). Chaque jour à 18h, la prière du rosaire est retransmise en direct d’un centre marial différent et porte une intention particulière.
Nous vous proposons de nous unir à cette grande prière, chaque semaine de ce mois de mai, avec un des lieux du Brabant wallon où Marie est priée.

Cinquième semaine :
Une Vierge… (à Nivelles)

Une histoire en pointillé …

En entrant dans la magnifique collégiale sainte Gertrude à Nivelles, on repère assez rapidement une chapelle latérale, côté nord : des bougies brûlent, des fleurs ou des plantes y sont soigneusement disposées. C’est le lieu dédié à la Vierge.

On y découvre une statue de Marie, protégée dans une vitrine en verre. Il s’agit d’une véritable œuvre d’art : une sculpture en chêne d’1m35, polychromée, datant de la fin du XVe siècle. Son auteur n’est pas connu ; d’après les experts, il serait proche d’un grand maître sculpteur, Jan Borman. Quant à son histoire, on en est encore à vérifier différentes hypothèses : cette Vierge est-elle une pièce d’un retable monumental ? Appartient-elle à un scène d’Assomption ? Ou d’Annonciation ? Ainsi n’est-elle pas connue sous un vocable particulier. La littérature parle tantôt d’une ‘Vierge de l’Annonciation’, d’une ‘Vierge au temple’ ou, tout simplement, d’une ‘Vierge en prière’. Mais n’est-ce pas là un beau titre ?

Marie est représentée debout, les mains jointes à hauteur de la taille – paume contre paume et les doigts sont droits. Se yeux sont légèrement baissés. Tout contribue à lui donner une attitude de recueillement. Voilà bien Marie, discrète mais là, qui invite tout ‘passant’ à entrer dans sa prière… C’est peut-être un touriste touché, voire ému, par la beauté de la collégiale et la paix du lieu.  Ou une mère de famille, venue au marché tout proche, qui s’offre une petite halte spirituelle à la fin d’une semaine bien chargée… Les bougies rappellent les nombreuses personnes anonymes qui sont venues confier leurs intentions à l’intercession de Marie, entre autres, certainement, celles des malades de l’hôpital situé au bout de la rue.

C’est une Vierge sans nom, à l’histoire incertaine, mais qui nous assure qu’au cœur de la ville une Mère nous attend et intercède pour nous auprès du Père.

En temps normal, le chapelet y est prié chaque matin après la messe de 8h30.

Une autre représentation de Marie nous attend dans le chœur. C’est une icône contemporaine réalisée par le diacre Jacques Bihin (2013): ‘Marie, Mère de Dieu’, peinte tout en douceur et profondeur…

Comment résister à l’appel de notre Mère?

Il est midi. Je vois l’église ouverte. Il faut entrer.
Mère de Jésus-Christ, je ne viens pas prier.
Je n’ai rien à offrir et rien à demander.
Je viens seulement, Mère, pour vous regarder.
Vous regarder, pleurer de bonheur, savoir cela
Que je suis votre fils et que vous êtes là
Rien que pour un moment pendant que tout s’arrête.
 
Midi !
Être avec vous, Marie, en ce lieu où vous êtes.
Ne rien dire, regarder votre visage,
Laisser le cœur chanter dans votre langage.
Ne rien dire, mais seulement chanter parce qu’on a le cœur trop plein,
Comme le merle qui suit son idée en ces espèces de couplets soudains.
Parce que vous êtes belle, parce que vous êtes immaculée,
La femme dans la grâce enfin restituée,
La créature dans son honneur premier et dans son épanouissement final,
telle qu’elle est sortie de Dieu au matin de sa splendeur originale.
Intacte ineffablement parce que vous êtes la Mère de Jésus-Christ,
Qui est la vérité entre vos bras, et la seule espérance et le seul fruit.
Parce que vous êtes la femme, l’Eden de l’ancienne tendresse oubliée,
Dont le regard trouve le cœur tout à coup et fait jaillir les larmes accumulées.

Parce qu’il est midi, parce que nous sommes en ce jour d’aujourd’hui,
Parce que vous êtes là pour toujours,
Simplement parce que vous êtes Marie,
Simplement parce que vous existez,
Mère de Jésus-Christ, soyez remerciée !

Texte de Paul CLAUDEL

Le lundi 31 mai, en la fête de la Visitation et en communion avec la « finale » du « marathon » de prière initié par le pape, 3 chapelets seront priés (dans le respect des règles sanitaires, avec 15 personnes maximum) :

  • à 9h15 (après la messe de 8h45) à la Collégiale : chapelet médité
  • à 17h30 : à l’église Ss Jean et Nicolas : chapelet simple
  • à 20h30 : à la Collégiale : chapelet médité

Près de chez vous : la prière du chapelet se vit aussi dans votre paroisse ou une autre toute proche.
N’hésitez pas à vous renseigner et… les rejoindre.

Service de la Vie spirituelle
Vicariat du Brabant wallon

Carte des lieux cités dans les articles sur le marathon de prière

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :